Je me retrouve au milieu de la nuit, incapable de me rendormir, réveillé par un rêve un peu trop réaliste.

La rédaction de mes mésaventures doit éveiller chez moi des émotions qui étaient mieux endormies.

Je faisais l’amour à une jolie femme et je lui ai fait découvrir des choses qu’elle ne croyait pas possibles (on se calme mesdames, c’est MON rêve, je peux être Superman si je veux).

Nous avons pris une pause et lorsque a été le temps de continuer car moi je n’avais encore rien découvert de ses habiletés à elle (j’étais passé à GO sans récolter mon 200$), elle m’a dit qu’elle ne se sentait pas bien, que ça devait être dû à quelque chose qu’elle avait mangé car elle suivait un régime à base de bicarbonate de soude dichotomique à propulsion inversée (mes rêves peuvent devenir très techniques) et qu’elle avait dérogé à son régime pour le souper. Tout à coup elle avait un point au côté et je ne sais plus quoi.

OK. J’ai compris. Elle avait eu ce qu’elle voulait et ce que, moi, je voulais c’était pas mal secondaire.

Elle : En passant, est-ce que tu t’es occupé de ce que je t’avais demandé?

Moi : C’était quoi au juste?

Elle : Ça me prendrait tous mes relevés de notes du primaire, secondaire et du CEGEP.

Moi : Et comment je vais trouver ça?

Elle : C’est toi le spécialiste en informatique, tu vas trouver un moyen.

Moi : Oui j’ai justement fait ajouter un nouveau bouton sur mon clavier. Je n’ai qu’à appuyer dessus et tout ce que tu m’as demandé va s’imprimer.

Elle (avec son sourire désarmant) : Je le savais que ça serait simple pour toi. Maintenant fais-moi un massage. Daniel, Daniel! Où es-tu?

C’est bizarre comme j’ai quelques fois des rêves qui résument bien ma vie. Au moins dans ce rêve j’avais l’intelligence de partir.