Les gens me demandent souvent si les détenus portent vraiment des vêtements orange aux États-Unis. Ça dépend de la prison mais la plupart des county jails (prisons de comté) font porter du orange. À certains endroits c’est plutôt des « jumpsuit » avec des rayures blanches et noires (comme dans les bandes dessinées). Dans les county jails par où je suis passé, les femmes portaient du bleu.

Dans le dos des chandails il y a l’inscription de la prison. Moi c’était « Allegany County Jail ». Comme chaussures on avait des Crocs orange « made in China » de Bob Barker. Les gars qui travaillaient dehors avaient des bottes avec l’inscription « inmate » (détenu) dans la semelle. Ça imprimait donc ce mot lorsqu’ils marchaient.

Il y a des gens qui me disent que ça devait être humiliant. En fait, comme tout le monde porte du orange, ça ne dérange pas trop. Et au moins tout le monde a des vêtements et il y a un service de buanderie. Tout le monde est donc propre.

À Rivière-des-Prairies les gens portent les vêtements qu’ils avaient lorsqu’ils ont été arrêtés. Ils peuvent recevoir d’autres vêtements de leur famille. Pour ceux qui ne reçoivent pas de vêtements, ils peuvent en demander après deux semaines (ça prend deux semaines pour être déclaré « indigent »). Ça occasionne plein de problèmes. Les « indigents » doivent emprunter des vêtements à porter pendant qu’ils lavent les seuls qu’ils ont. Il y a des gens qui arrivent vraiment sales, des gars qui se sont fait arrêter au travail (il y a des métiers très salissants) ou des personnes en situation d’itinérance. Quand des gens empruntent les choses des autres, il y a toujours un risque de problème. J’ai perdu beaucoup de vêtements (et même une montre) parce que les gars avaient été transférés ailleurs pendant que j’étais à l’école ou avaient été libérés directement de la cour sans revenir à la prison.

Il y a aussi du trafic de vêtements ou du taxage. Toutes sortes de choses que les autorités de la prison ne voient pas d’un bon œil.

Dans Orange is the new black on voit que les nouveaux portent du orange. Ça se passe dans une prison fédérale. Les prisons fédérales par où je suis passé ne nous faisaient pas porter des vêtements différents à notre arrivée. On portait du khaki (identique à ceux dans l’émission) dès notre arrivée. Il y eu Ray Brook où on a reçu de belles chemises et pantalons. On ressemblait à des livreurs UPS.

On avait quand même un truc pour savoir qui était nouveau. Les bottes qu’on nous donnait étaient si inconfortables que personne ne les portait. Beaucoup se blessaient en arrivant car on est si content de pouvoir marcher et rencontrer d’autres gens de notre pays qu’on peut marcher des heures dans la cour. On s’arrangeait assez vite pour « acheter » des espadrilles usagées (en acheter sur la cantine est très compliqué et long). Donc si on voyait un gars avec ces bottes, on savait qu’il était nouveau. Les gardiens faisaient la même chose. C’est pratique pour eux de savoir si un gars est nouveau. Si un détenu enfreint une règle et qu’il est nouveau, le gardien va lui expliquer la règle (par exemple sortir de la cafétéria avec de la nourriture dans les mains). Si ça fait un an que le détenu est à cette prison, le gardien va être moins patient.

Sur la photo on voit que les détenues portent leur carte d’indentification (ID) à la poche. C’est obligatoire en tout temps, si on se fait prendre sans ID, on reçoit une « shot » (avertissement). On ne voit pas ça dans cette émission mais habituellement il y a un gardien qui scanne les ID des détenus dans la ligne pour aller manger pour être sûr que quelqu’un n’ira pas deux fois. C’est peut-être comme ça dans cette prison car il n’y a vraiment pas beaucoup de détenues. La plus petite prison par où je suis passé avait 1000 détenus et la plus grande 3000. Les gardiens ne peuvent se souvenir de tout le monde.

En parlant de poche, la poche qu’on voit sur leur chandail est la seule qu’on a. Même les vêtements qu’on achète sur la cantine (coton ouaté, shorts etc.) n’ont pas de poches. Il y a des « couturiers » qui chargent quelque chose comme 3-4 paquets de maquereau pour y ajouter des poches. Ce n’est pas permis mais c’est toléré mais si on fait chier un gardien, on n’est mieux de ne pas avoir de vêtements qui enfreignent les règles.

Dans cette émission on voit aussi souvent le mot D.O.C. écrit sur des vêtements ou ailleurs. Ça veut dire Department of Correction. C’est normalement pour les prisons d’état. Je suppose qu’ils n’ont pas eu la permission d’utiliser le vrai nom qui est Bureau of Prisons.

Dans les prisons fédérales canadiennes on a des vêtements qu’on appelle CorCan. Ce sont des vêtements faits par d’autres détenus. Ce n’est que des jeans et t-shirts. On doit porter ces vêtements de 8h00 à 16h00. Le reste du temps on peut porter n’importe quoi.