J’ai déjà expliqué que « En prison il ne faut pas avoir d’initiative, il ne faut pas remettre l’autorité en doute, il ne faut pas demander à ce que nos droits soient respectés etc. » Quelqu’un m’a demandé pourquoi.

Je vais donner quelques exemples très simples :

Quelqu’un qui était dans mon secteur a eu un jour un problème avec un gardien. Le gardien lui avait tâté les testicules lors d’une fouille. Ce n’est pas permis du tout mais ça arrive souvent. Le détenu a fait une plainte officielle. Il a été appelé par le capitaine à son bureau. Ça c’est vraiment grave, tu sais que quelque chose d’important se passe. Le capitaine lui a dit que ses accusations étaient très graves et qu’il fallait traiter le dossier de façon « sérieuse. »

Comme il avait fait une plainte grave contre un gardien qui pourrait faire lui faire perdre son emploi mais que pendant l’investigation on ne pouvait pas le suspendre, il fallait donc protéger le détenu contre ce gardien qui voudrait peut-être se venger. La seule solution : mettre le détenu dans le trou.

Le capitaine : Est-ce que tu veux toujours porter plainte?
Le détenu : Laisse tomber.

Quel autre choix le détenu a-t-il? Il sait qu’à la fin ce sera sa parole contre celle du gardien et qu’il ne gagnera rien à part des mois dans le trou. Tout le monde sait que ce n’est qu’un stratagème mais que peut-on faire?

* * * * *

J’ai vu un gars qui faisait des plaintes régulièrement et qui se retrouvait régulièrement dans le trou sans explications. Ils peuvent le faire en disant que c’est pour « investigation ». Par exemple il se pourrait que quelqu’un ait fait des accusations ou des menaces anonymes contre le détenu et qu’on soit obligé de le protéger en le mettant dans le trou. Le gars ne savait jamais officiellement pourquoi il était dans le trou mais dans le fond il savait que c’était un message qu’on lui envoyait : « Ferme ta gueule! »

* * * * *

Au county jail (prison de comté), je me tenais tranquille. Là aussi on ne respectait pas toujours mes droits. On ne m’envoyait pas à la bibliothèque légale lorsque c’était à moi d’y aller, il y avait des erreurs sur ma cantine etc. Même si je demandais ce qui m’était dû, je n’avais pas de réponse. Je n’insistais pas.

Un jour on m’a amené à la Cour et le gardien m’a mis des menottes. Beaucoup trop serré! Ça fait vraiment mal et lorsqu’on sait que le transport durera plus de deux heures, on panique presque de s’imaginer que ce sera comme ça pendant tout le temps dans la fourgonnette. J’ai avisé le gardien que c’était trop serré. C’était un des pires mange marde. Il m’a regardé et il m’a dit : « OK mais juste parce que tu n’es pas une douleur dans le cul (a pain in the butt) ». Si j’avais été revendicateur, il aurait fallu que je souffre pendant des heures (et c’est vraiment douloureux) pour cette fois-là et probablement toutes les autres fois.

* * * * *

J’ai déjà expliqué dans un autre article qu’il y a tant de règles en prison qu’il est à peu près impossible de toutes les respecter. On a donc toujours quelque chose à se reprocher, des livres ou magazines en trop, de la nourriture ou des articles que quelqu’un nous a donnés etc. Donc si un gardien n’est pas content avec nous, il n’a qu’à faire une fouille dans nos affaires et il va trouver des choses à nous confisquer ou une raison pour nous envoyer dans le trou. Comme je ne faisais pas de trouble, les gardiens étaient très gentils avec moi, il en laissait passer beaucoup.

Il est donc préférable de fermer sa gueule et de se laisser faire. La vie sera beaucoup plus facile. Si on veut faire respecter ses droits on risque d’avoir beaucoup de problèmes.