Il y a peu de choses qui me fâchent plus que d’entendre les conneries que les gens peuvent dire sur la prison. Et la semaine dernière j’ai pété ma coche à deux reprises.

J’ai lu un billet à propos de l’incarcération de Gab Roy où l’auteure disait que le Roy terminait aux oubliettes. Franchement je n’ai pas d’opinion sur l’individu lui-même car je ne le connais pas du tout. Il semble que ses aventures publiques ont pris fin avant mon arrivée au Canada. Ce qui m’a fâché ce sont les commentaires qui suivaient l’article:

Les “oubliettes”, c’est vite dit. Roy sera probablement dans un établissement confortable, à sécurité minimum, avec droits de sortie quand il en demandera, et libération au sixième de sa peine – c’est la norme – juste à temps pour le printemps.
Bref, rangeons les violons.

Bon. Au lieu de ranger leur violon, certains rangent leur cerveau. Le sixième n’existe plus depuis longtemps. Ce Roy fera sa sentence dans une prison provinciale où il n’y a pas de sécurité minimum et encore moins des sorties. De plus la sentence de cet homme ne finira pas à sa sortie, il faudra qu’il vive avec ça toute sa vie. Je ne dis pas qu’il ne méritait pas ça, je suis las d’entendre les gens dirent que le gars n’a eu que quelques mois en prison et que ce n’est rien. Une condamnation ce n’est pas que le temps en prison.

L’autre commentaire d’une Catherine était de trop:

Premièrement , il y a deux prisons provinciales à Montréal.
Deuxièmement c’est un vrai camp de vacances pour détenus pour y avoir travailler pendant plus de dix ans…
Les prisons américaines là c’est pas du chouchoutage…

TABARNAK!

Quelqu’un a répondu:

La dernière fois que j’ai été a RDP, j’ai passé 7 jours dans un Bull pen de 12 pieds par 12 pieds avec 13 personnes à dormir sur le plancher et sans me laver. Beau camp de vacances !

Je n’ai pas pu m’empêcher de répondre moi aussi:

J’ai vécu 13 mois à RDP et ce n’était pas un camp de vacances. Peut-être pour quelqu’un qui est de l’autre côté de la vitre et qui regarde ce qui se passe de l’autre côté. Ça doit être bien divertissant.

Je ne connais pas de camps de vacances où on oblige les gens à dormir avec des meurtriers.

Je ne connais pas de camps de vacances où les “vacanciers” doivent prendre soin de quelqu’un qui a l’Alzheimer et qui ne sait même pas où il est, un camp de vacances où les vacanciers doivent habiller le monsieur car il partirait à la cour complètement nu.

Je ne connais pas de camps de vacances où les gens doivent porter les mêmes vêtements pendant deux semaines s’ils n’ont pas de famille pour leur en apporter.

Je ne connais pas de camps de vacances où les gens doivent dormir pendant des jours dans des bull pen et aller aux toilettes devant tout le monde.

Je ne connais pas de camps de vacances où les gens doivent dormir par terre dans le gymnase et se promener avec une serviette autour des fesses pendant qu’ils lavent leurs vêtements dans la laveuse que les autorités ont installée dans les toilettes du gymnase.

Je ne connais pas de camps de vacances où on doit “décrocher” son coloc qui a essayé de se pendre et dont il faut ensuite s’occuper par la suite car il risque de recommencer.

Je ne connais pas de camps de vacances où les gens se battent à coup de crayons.

Je ne connais de camps de vacances où les moniteurs ne peuvent pas aller dans les dortoirs des “vacanciers” parce que c’est trop dangereux.

Je ne connais pas de camps de vacances où ils viendront n’importe quand fouiller tes choses et, juste pour rire, faire un gros tas au milieu de la chambre avec les effets de tout le monde mélangés (à trois dans une cellule pour deux). Plus moyen de savoir à qui sont les brosses à dent, les produits d’hygiène, les draps. Le shampoing vidé sur les documents légaux.

Je ne connais pas de camps de vacances où on rira de toi si tu dis que tu as un problème de santé urgent.

Je ne connais pas de camps de vacances qui prennent les vacanciers au hasard pour les transporter de location en location sans raison.

Je ne connais pas de camps de vacances dont on revient avec le réflexe de s’asseoir dos au mur pour toujours voir qui arrive vers nous.

Je ne connais pas de camps de vacances où on peut voir l’endroit où on pendait les gens.

J’ai vécu 4 ans dans les prisons américaines et je m’y sentais plus en sécurité. J’ai toujours vu un médecin le jour même où je l’ai demandé. On nous donnait des vêtements. On pouvait recevoir des magazines et des livres. On pouvait accéder souvent à la bibliothèque (à RDP c’était presque jamais et ça a même été  fermé pendant des mois). Les conditions aux USA sont difficiles c’est vrai mais les prisons par où je suis passé avait beaucoup d’avantages comparativement à RDP. Il faut arrêter de dire que les prisons québécoises sont confortables et se contenter d’être “mieux” qu’aux États-Unis. C’est se contenter de pas grand chose. Ce serait comme dire: “mais je suis plus intelligent que Harper”.

Quelqu’un qui dit avoir travaillé dix ans dans une prison de Montréal et dit que ce sont des camps de vacances est un menteur et n’y a jamais travaillé ou un imbécile qui ne méritait pas d’y travailler. J’ai beaucoup de respect pour le travail des gens qui travaillent en prison mais, comme partout, il y aura toujours des gens qui font ce travail pour les mauvaises raisons.

Alors Mme Catherine, combien auriez-vous payé pour y séjourner dans ce camp de vacances?

Je suis passé par 10 prisons dont 6 américaines. Rivière-des-Prairies c’est une poubelle.

**************

Un autre journal a rapporté que les demandes de diètes religieuses avaient beaucoup augmenté dernièrement en prison. Bien entendu l’intelligence de certains s’est manifestée:

Si nous étions emprisonner dans leurs pays, pas sur que l’on aurait droit au club med.

condos et repas à la carte

S’ils voulaient bien manger ils avaient juste à ne pas commettre de crimes.

Pourquoi payer pour eux, leurs familles devrait être obligé de les nourrir sinon tu crève. Dans l’avenir ils devront couper la dedans car les gens ne voudront pas payer pour ses crapules. Assez c’Est assez.

Ils quittent des pays de guerre dus à leurs coutumes de quelques siècles et viennent en pays de paix reproduire les mêmes stupidités.

Certains confondent religion et pays natal. C’est un concept trop difficile à comprendre pour des gens simples… d’esprit.

Une grande partie des gens qui demandent des diètes sont nés au Canada/Québec. La plupart des gens qui sont en prison à RDP sont INNOCENTS JUSQU’À PREUVE DU CONTRAIRE. Des gens y sont parce qu’ils ont été accusés de quelque chose et qu’ils n’ont pas assez d’argent pour payer une caution. Sont-ils coupables? Ont-ils commis un crime? On ne le sait pas. Il y a des gens qui sont à RDP sans être accusés de quoi que ce soit. Leur seul crime est d’être au Canada sans être canadien.

Ça me donne mal au cœur de voir la haine que certains ont pour d’autres êtres humains.

Personne n’a voulu me répondre lorsque j’ai demandé combien ils seraient prêts à payer pour vivre dans ces condos avec repas à la carte.