Gino est un gars que j’ai rencontré au Centre régional de réception et ensuite au Centre fédéral de formation. Il fait partie de ces gens qui ont toujours quelque chose de drôle à raconter. J’ai décidé de rapporter une de ses courtes histoires ici. À vous de juger si elle peut être vraie.

Gino est un gars pas timide qui n’est pas gêné d’aborder des femmes n’importe où. Il appelait même des gardiennes “ma belle”.

Il venait de sortir de prison et était en maison de transition. Il ne connaissait pas beaucoup Montréal et a décidé d’aller aux tam-tams au Mont-Royal.

Bien entendu il a tout de suite trouvé une fille à son goût. Duh! Il sortait de prison, il les trouvait toutes belles . Il discute avec elle et il semble que son charme porte fruit car elle l’invite chez elle.

Elle lui explique qu’elle vit en chambre dans une grande maison. Ils se retrouvent là et ils ne perdent pas de temps. Gino a du temps à rattraper.

Ils sont donc en train de faire l’amour (il a la tête entre ses jambes à elle) lorsque quelqu’un entre et demande d’une voix autoritaire à Gino :

Personne non identifiée – Qu’est-ce que tu fais là?

Gino – Ça me semble évident! Toi, qu’est-ce que tu fais là? On n’a pas besoin de toi! Je suis capable tout seul!

Personne non identifiée – C’est une maison de transition ici, les hommes n’ont pas le droit d’entrer!

Gino – Oups! Scusez! J’savais pas!

Il se retourne vers la fille et lui dit : “On se revoit aux tam-tams dimanche prochain?”

Il est reparti sans demander son reste. Il ne voulait pas qu’on sache que, lui aussi, était en maison de transition car les personnes en maison de transition n’ont normalement pas le droit de fréquenter des gens ayant un dossier et surtout pas ceux qui sont eux aussi encore en maison de transition.

Photo de abdallahh