Souvenirs

Souvenirs d'un moi qui avait l'avenir devant lui
Qui conjuguait l'amour à l'infini
Où la folie était la norme

Le moi qui trouvait inutile de dormir
Qui ne pensait qu'à l'aventure
Aux projets qu'il réaliserait à coup sûr
Aux contrées qu'il allait visiter
Et aux femmes de toutes les couleurs
À qui il ferait l'amour

Cette soif d'apprendre démesurée
Cette confiance infinie
Cette naïveté rafraîchissante
Cet éternel émerveillement
Et surtout cette certitude

Refaire le monde en croyant que c'est possible
Jurer de ne pas devenir mes parents

Ce moi qui n'a pas tant changé
Et qui a encore toute la vie devant lui
Qui est toujours aussi ému lorsqu'il voit un joli sourire
Qui trouve toujours les baisers aussi doux
Et qui est toujours aussi timide la première fois

Encore trop optimiste
Qui rêve encore d'être pianiste
Et de trouver celle
Qui lui fera à nouveau conjuguer l'amour à l'infini