Aujourd’hui je suis allé à la pharmacie. J’ai donné ma prescription (médicaments pour haute pression) et je me suis assis dans la petite salle d’attente. Il y avait une jolie femme d’à peu près mon âge qui était au comptoir en train de se faire donner des médicaments ou autre chose. Ça a été assez long car il y avait un problème à propos de son assurance. J’en profitais donc pour la regarder. Ce que je voyais me plaisait beaucoup. Elle avait de très beaux cheveux châtains avec reflets blonds. Je m’imaginais en train de déplacer ses cheveux pour lui déposer un secret dans le creux de l’oreille. Elle était habillée d’une façon qui désavantage normalement les femmes de son âge mais ça lui faisait très bien.

Elle a sorti une gourde de son sac sur laquelle il y avait le logo de l’UQAM. Je me demandais si elle y étudiait. Elle m’intéressait encore plus. Je l’entendais parler de quelques détails intimes de sa vie et je sentais comme une connexion, comme si elle me parlait. Elle a expliqué à la pharmacienne qu’elle était étudiante à l’UQAM. Je me disais qu’il fallait que je lui parle, que j’avais un sujet de conversation, on avait un point commun. J’avais tellement de questions à lui poser. Peut-être est-ce elle qui se promène avec mon premier baiser?

Elle a terminé sa conversation avec la pharmacienne, emballé toutes ses choses et là quelque chose est arrivé. Elle s’est retourné vers moi, m’a fait un beau sourire, m’a dit bonjour et elle est partie. Je n’ai pas été capable de faire quoi que ce soit. J’ai reçu ma “commande” et je suis parti. Je l’ai ensuite aperçue qui se promenait dans les allées de la pharmacie. Je me demandais si je devais aller lui parler. Plutôt je savais que je devais mais je me donnais toutes sortes de raisons pour ne pas le faire. J’ai fini par m’en aller alors qu’elle était encore là.

Je marchais dans la rue et je repensais à tout ça. J’ai repensé à ce que j’ai appris en regardant le film “We bought a zoo”. Tout ne demande que 20 secondes de courage. Il n’y a que les 20 premières secondes qui sont difficiles. J’ai aussi compris que je n’avais pas à être si inquiet car elle avait fait les premiers pas et que c’était à mon tour. Malheureusement il était trop tard.

La vie en prison ne nous enseigne pas à être fonceur et entreprenant. C’est un mode de vie dont il faut se défaire mais pour une personne timide comme moi c’est difficile.

La vie est remplie de ces instants qui pourraient être des points tournants dans notre vie. On pourrait croire qu’à mon âge je serais en mesure de les reconnaître et de prendre la bonne décision. Il semble que non.

STUPIDE!