Pour la fin de semaine de l’action de grâce je suis allé à Québec. J’y suis allé en autobus et ça m’a fait drôle lorsque j’ai vu les ponts pour la première fois. Il y avait quelques nouveaux bâtiments que je n’avais jamais vus. J’ai passé la fin de semaine chez mon père où j’ai fait le ménage dans mes affaires. J’ai jeté BEAUCOUP de choses.

Ma fille m’avait invité à aller souper chez elle. C’était la première fois que je voyais mes enfants et mon ex depuis plus de six ans. C’était la première fois que je rencontrais l’amoureux de ma fille et celui de mon ex.

Ça a été une soirée très difficile pour moi. Presque une semaine plus tard, j’ai encore les larmes aux yeux quand j’y pense.

Avant d’aller chez ma fille, je suis allé chez mon ex pour rejoindre mon fils. Il était seul. C’était bizarre car on était gêné tous les deux. Il m’a parlé de sa passion des mangas et qu’il apprenait le japonais (même leurs caractères bizarres) pour pouvoir lire des mangas originaux. Je ne comprenais pas tout ce qu’il me disait . J’ai visité un peu la maison. Mon ex a continué à peindre et elle s’est vraiment améliorée. C’est vraiment beau chez elle. Depuis des années je me dis que je ne veux pas d’une grande maison, que je n’ai pas besoin de grand chose etc. Je m’aperçois que c’est un discours que je me raconte pour me consoler d’être complètement ruiné et ne pas avoir les moyens de me payer quelque chose de plus qu’un appartement d’une pièce et demie dans un immeuble subventionné. J’ai vu le bureau qu’elle et son amoureux se sont faits et ça m’a ébranlé. C’est un bel endroit qui a été conçu pour que deux personnes puissent y travailler ou relaxer. C’est plus grand que la chambre dans laquelle je vis et probablement de mon prochain appartement.

Quand je suis arrivé chez ma fille, mon ex attendait dehors car elle n’avait pas la clé de l’appartement. Elle n’avait pas du tout changé et cela me faisait encore autant d’effet de la voir. Elle a encore l’air d’une jeune femme.

Ma fille est maintenant une femme et c’est toujours aussi facile de lui parler. C’est un de ses talents que je lui envie, cette facilité qu’elle a dans ses relations avec les gens.

Je me suis assis à la table de cuisine pendant que les gens préparaient le souper. J’avais beaucoup de difficulté car j’étais bouleversé par toutes sortes d’émotions. Pendant des années ma vie a été arrêtée. Rien ne se passait. Lorsque je suis sorti en juin (2013) je suis allé voir les profils facebook de certaines personnes de ma famille et je me suis soudainement aperçu que ces gens avaient continué à vivre et que plein de choses avaient changé. Eh bien, la fin de semaine dernière c’était bien pire. Tous ces gens parlaient de choses dont je n’avais aucune idée. L’amoureux de mon ex expliquait aux autres des choses à propos de mon plus vieux fils qui vit à Toronto alors que je n’ai pas eu de nouvelles de lui depuis des années. Je n’ai appris qu’il s’était marié que parce que quelqu’un a avisé mon père que son statut était changé sur facebook.

Le plus difficile était de voir mon ex si heureuse. Elle et son amoureux ont l’air de s’entendre si bien. Elle semble vraiment amoureuse. Je suis très content pour elle. Pendant des années, ma vie a été consacrée à essayer de la rendre heureuse. Elle a eu une vie difficile et semblait souvent triste et insatisfaite. Je sais que j’ai été maladroit dans ma façon de le faire. C’est quand même difficile de voir que c’est quelqu’un d’autre qui enfin la rend heureuse.

Les gens me demandent si j’ai encore des sentiments pour elle. C’est sûr que oui. Pendant des années elle a été ma meilleure amie et ma complice. Il y a plein de choses que seulement elle connaît et comprend à propos de moi. Je ne peux pas l’effacer de ma vie. C’est quand même triste de penser que c’est la seule amie que j’ai mais que, en même temps, il serait préférable qu’elle ne le soit pas.

Son amoureux est une très bonne personne et je suis content qu’elle l’ait rencontré. Il est très respectueux. Je ne pourrai jamais assez le remercier pour tout ce qu’il a fait pour ma famille.

C’est dur d’avoir investi autant d’années dans quelque chose et de ne pas pouvoir en profiter, de voir la vie que j’aurais normalement dû avoir et dont je ne fais plus partie, que je ne peux qu’observer de l’extérieur.

Ça sonne peut-être mélo-dramatique mais chaque fois que je repense à ces moments, c’est comme si une grande tristesse recouvrait tout d’un coup mon âme. C’est pénible de s’apercevoir qu’à 51 ans, j’ai raté ma vie. Tout est à recommencer mais, malheureusement, il ne me reste pas beaucoup de temps.

L’autre soir j’ai eu un moment de panique lorsque je me suis imaginé qu’on m’annonçait qu’il ne me restait que 6 mois à vivre. Ça me fait peur de terminer ma vie ainsi. C’est signe qu’il faut que je change quelque chose car c’est maintenant qu’il faut que je sois heureux. Il faut arrêter d’attendre qu’une telle chose ou une autre arrive. Plus facile à dire qu’à faire.

Tout ces événements ont quand même des côtés positifs. Ça m’encourage à faire quelque chose pour changer ma vie. Il faut que je me concentre sur ce qui est important. Il suffit de trouver ce que c’est.

Et toi qui lit ces lignes, qu’est-ce qui est important dans ta vie?