Robe Soleil

Ah la robe soleil
Que d'émoi en moi elle suscite
Ma figure devient vermeille
Tant mon cœur palpite
Du monde elle est la première merveille
Car du très précieux elle habite

Elle est si légère
Elle est si vaporeuse
J'ai beau être fier
Ma volonté en est rendue poreuse
Les silhouettes qu'elle suggère
Rend ma température fiévreuse

Elle ne dévoile rien
Mais elle hurle tout
Je n'ai pas assez de mains
Pour m'empêcher de faire tout
Quelque chose de pas vilain
À ce qui se cache dessous

Poignets, nuques, chevilles
Où donner de la tête?
Mes émotions frétillent
Sans que ça arrête
Ma raison a besoin de béquilles
Mes sens sont en fête

L'été ne serait pas pareil
Sans sa douce chaleur
Cette saison m'émerveille
Tant elle y apporte de couleur
On t'appelle soleil
Je te nomme bonheur