J’ai déjà discuté du monde parallèle où les gens ayant vécu dans un monde plus favorisé n’en ont pas vraiment conscience. Ils savent qu’il y a un autre monde mais ça ne les touche pas vraiment et, surtout, ils n’ont pas conscience qu’ils peuvent basculer dans cette autre dimension après seulement une seule mauvaise décision qui semblait anodine.

Il y a quelques mois un homme a pris contact avec moi. Il venait de vivre quelque chose qui l’a éveillé à cette réalité. Il avait été accusé de harcèlement envers une collègue de travail ou quelque chose du genre. Il était libre mais avait comme condition de ne pas entrer en contact avec sa « victime » en attendant les procédures légales. C’est un gars qui est assez bien placé dans une très grande entreprise. Il gère des centaines d’employés. Je crois qu’il ne prenait pas vraiment conscience du sérieux de ses accusations car il a appelé sa « victime » pour s’expliquer ou je ne sais quoi. Ça n’a pas pris de temps qu’on lui a offert un séjour dans une belle chambre comme celle ci-haut. Ça lui a ouvert les yeux sur une autre réalité. Il a eu le mérite de s’en apercevoir et ça l’a beaucoup touché de voir ces gens démunis.

* * * * *

Lorsque j’étais à la maison de transition je discutais souvent avec le cuisinier (il n’y travaille plus). Il était un peu nono mais il me faisait rire.

Un lundi matin il était tout heureux car il avait rencontré une femme dans un bar et avait passé la nuit avec elle. Il était amoureux! Il ne parlait que de ça. Je trouvais ça bien drôle.

Le mardi matin il était moins heureux. La fille l’avait bloqué sur facebook et il a appris qu’elle avait un chum. Il était vraiment fâché. Là il m’a raconté une des histoires les plus ridicules que j’ai entendues. Comme il était bloqué sur facebook il avait appelé la dame en question et lui avait dit qu’il avait des photos nues d’elle et qu’il les enverrait à son chum.

Bien entendu il n’avait pas de photos. C’était seulement pour lui faire peur. Mais maintenant la fille a commencé à lui dire qu’elle ne se souvenait pas d’avoir posé pour des photos et qu’il devait l’avoir droguée etc.

« Ben voyons donc le cuisinier! À quoi tu penses? Elle va appeler la police disant que tu l’as violée ou elle va en parler à son chum qui va venir te casser la gueule. Les deux options risquent fort de t’envoyer en prison. »

* * * * *

Après des années en prison, on réfléchit plus avant d’agir. On a conscience des conséquences.

Devenir criminel, c’est à la portée de tout le monde. Il n’y a pas d’examen d’entrée. On ne peut pas dire: « mais moi je suis une bonne personne, j’occupe un poste important, je viens d’une bonne famille, je suis allé à l’école longtemps. Rien ne peut m’arriver ». Le système juridique est assez démocratique, c’est ouvert à n’importe qui. Il y a toujours de la place, même quand c’est plein.

Je vous demanderais donc de réfléchir à ça avant de juger les gens qui ont un dossier. Pour la plupart des gens il y au moins un moment dans leur vie où ils ont pris une mauvaise décision. La différence entre quelqu’un qui a un dossier et quelqu’un qui n’en a pas est souvent bien mince. La plupart des gens sont des criminels, la différence est qu’ils ne se sont pas fait prendre et n’ont donc pas le « diplôme » qui va avec.

AJOUT: Je ne veux pas dire que tous les criminels doivent être mis dans le même panier. Ce que je veux que les gens comprennent est qu’avoir un dossier ne fait pas nécessairement d’une personne une mauvaise personne. Avant de juger quelqu’un seulement parce qu’il a un dossier ou parce qu’il a fait de la prison, il serait bien de connaître les circonstances et raisons.