Tel que promis voici quelques photos de mon appartement Ce n’est pas un château mais c’est ma maison, mon chez-moi. J’y suis très heureux.

Je peux vous raconter mon déménagement car il s’est passé quelque chose de comique.

Il faut revenir quelques années en arrière. Lorsque j’étais en prison mon frère m’a fait un profil facebook au cas où des gens me chercheraient. Il a fait une erreur lorsqu’il a entré ma date de naissance. C’est quelque chose avec laquelle il a beaucoup de difficulté. Ma fête est le 20 mars et celle de ma sœur est le 25 mars. Je ne sais pas pourquoi mais à chaque année il est sûr que ma fête est le 25 et celle de ma sœur est le 20. On fait beaucoup de blagues à ce propos. Je n’ai jamais changé cette date dans facebook. Je ne vais jamais sur ce compte. Je suis plutôt sur https://www.facebook.com/ancien.detenu.

Donc samedi le 22 mars j’ai un ami (Kevin) qui m’a appelé. Il habite assez loin et je ne l’ai pas vu depuis longtemps . Il m’a dit qu’il venait à Montréal mardi dernier (le 25 mars) et qu’il pouvait venir me voir. Je lui ai dit que j’étais très occupé avec mon déménagement, mes devoirs etc. Il m’a dit qu’il pouvait venir avec son camion. Tout à coup j’étais disponible pour le voir .

C’est drôle car depuis quelques mois je commence à être un peu moins stressé à propos de choses comme le déménagement etc. Je me dis que les choses vont se placer et que je n’ai pas à m’inquiéter. Avec tout ce qui m’est arrivé depuis quelques années, j’ai tendance à me sur-préparer au cas où quelque chose ne fonctionnerait pas comme prévu. Je suis le genre à avoir un plan A, B, C… Peut-être que j’ai trop eu affaire à des avocats?

Alors Kevin est venu avec sa femme que je n’avais jamais vue. Elle est très gentille même si elle est américaine . Ils m’ont aidé à déménager et ça a été très vite. Lorsqu’on a terminé Kevin m’a dit d’attendre dans mon appartement car il fallait que lui et Sonya (son épouse) aillent chercher quelque chose. J’ai trouvé ça bizarre. Surtout lorsqu’ils sont revenus avec des sacs plein les bras. Kevin a sorti un gros gâteau et m’a dit « Bonne Fête! » Je lui ai dit que ce n’était pas ma fête. J’en ri encore de voir son expression et surtout ce qu’il m’a répondu : « Tu es sûr? » « Duh! Qu’est-ce que tu en penses? » Sonya a une alarme qui l’averti des fêtes de tout le monde et elle a trouvé la mienne sur mon profil facebook. Celui qui n’a pas la bonne date. On a bien ri et j’ai trouvé gentil qu’ils soient venus que pour ma fête. C’était la seule raison pour laquelle ils venaient à Montréal. Sonya m’a préparé assez de nourriture pour un mois. Des pâtés chinois, pains de viande, sauce à spaghetti, gâteaux aux pistaches, sautés aux piments et bœuf, etc.

Comment ça passe depuis que je suis ici?

C’est (presque) le paradis!

Il y a tellement de choses bizarres que vous trouvez probablement normales dans votre vie. Ça fait une semaine que je suis ici et à chaque fois que je vais prendre ma douche, je cherche mes affaires. Mais elles sont déjà dans la salle de bain. Ça fait sept ans que je dois tout ramasser comme savon, shampoing, serviette, souliers de douche etc. à chaque fois que je vais prendre ma douche. Maintenant je n’ai qu’à y aller. Je peux même me déshabiller au complet avant d’entrer dans la salle de bain. Je prends ma douche et je sais que personne n’attend que j’aie fini. Je suis pieds nus dans la douche! Je sors de la salle de bain complètement nu et je m’assoie sur mon fauteuil pour me laisser sécher si l’envie m’en prend. Je m’habille comme et quand ça me plait.

C’est propre comme j’aime et si ça ne l’est pas, au moins c’est ma crasse que je ramasse, pas celle d’un autre. Je me promène pieds nus dans l’appartement (vous l’avez compris, j’aime être pieds nus) alors je m’arrange pour que mon plancher soit propre.

Je dors pour la première fois sans des bouchons dans les oreilles.

J’ai réussi à me trouver des meubles pour pas trop cher. J’ai acheté le bureau pour 50$ chez ReStore de Habitat pour Humanité. Le lit vient de L’Armée du Salut. Je l’ai payé $50 et ils m’ont donné le fauteuil El-ran qui a l’air neuf. Ce n’est pas beau mais c’est confortable. Il n’y a que le matelas qui m’a coûté cher car j’ai assez dormi sur de mauvais matelas. La causeuse était déjà là et je ne sais pas si je vais la garder. J’ai aussi acheté une commode usagée IKEA chez L’Entraide Des Amis de St-Henri. Elle a l’air neuve. Je me prive de beaucoup de choses mais j’aime que ça ait l’air propre.

On ne voit pas bien sur les photos mais il y a environ deux pieds entre mon lit et la causeuse. Il manque aussi des rideaux et quelques petits trucs. Je n’ai pas encore installé le petit système de son que j’avais avant mon incarcération. Il y a aussi mon vélo qui devra se trouver un coin à lui. Il est encore à Québec.

Quelques fois je fais jouer un film sur mon ordinateur et je m’assois dans le fauteuil. C’est le nirvana. Aux États-Unis on n’avait que des bancs minuscules en acier. Au Canada on pouvait se coucher dans notre lit car on avait la télé dans notre cellule. Pas très confortable quand même.

Il y a aussi une autre petite chose que vous allez probablement trouver étrange. À chaque fois que je me fais un sandwich aux tomates, j’en enlève une minuscule tranche car lorsque le dessus de la tomate se retrouve dans le sandwich je n’arrive pas à le couper avec mes dents. Auparavant je jetais ce petit bout aux poubelles. J’ai été si longtemps sans manger de tomates que maintenant je mange cette mince tranche au lieu de la jeter et c’est incroyablement bon. À. Chaque. Fois. Je ne m’habitue pas. Merveilleux.

Il ne me manque plus que de la visite!

P.S. Si j’ai écrit « presque » le paradis c’est qu’il y a encore quelques petites choses qui me stressent mais l’endroit où je vis est au-delà de mes espérances, ça pourrait difficilement être mieux.

apart-1

apart-5

apart-6