L’autre jour j’ai écouté un film (« Flipped »). C’est l’histoire d’une jeune fille qui est en amour avec un garçon et qui dit « And here he was, walking around with my first kiss » (le voilà, à se promener avec mon premier baiser). J’ai trouvé que c’était une très belle expression.

Ça m’a fait penser qu’il y a des années (plus de six ans) que je n’ai pas embrassé qui que ce soit. Maintenant quand je vois une femme intéressante, je regarde ses lèvres et je me demande si c’est elle qui se promène avec mon premier baiser.

Ces dernières années ont peut-être été difficiles mais elles ont fait de moi l’homme que je suis maintenant et de qui tombera en amour ma prochaine amoureuse. Alors je ne peux que chérir ces années qui m’ont amené là où je la trouverai.

C’est aussi une seconde chance de tout refaire pour la première fois. Je me sens comme une jeune adolescente qui veut se « garder » pour le bon gars. C’est un peu fou de penser qu’il ne faut pas gaspiller ce premier baiser avec n’importe qui mais d’un autre côté, je ne voudrais pas être déçu.